marche

Richerenches le 22 novembre

Ambiance morose à Richerenches samedi 22 .

Peu de producteurs étaient présents et les prix étaient eux aussi déprimés.

Comme la semaine précédente, environ 300 Kg de truffes se sont échangés pour des montants de 50 et 80 € / kg

Moins de touristes que pour le ban.

 

 

Ban des truffes à Richerenches

Compte rendu de l'ouverture du marché à Richerenches du 15 Novembre:

Ban des truffes a richerenches 15 11 14ban-des-truffes-a-richerenches-15.11.14.doc (220.5 Ko)

Fin de semaine chargée dans le Sud Drôme-Nord et le Vaucluse

Fin de semaine chargée dans le Sud Drôme-Nord Vaucluse

14-02-08-sud-drome.doc 14-02-08-sud-drome.doc

Ce weekend, de nombreuses animations se sont tenues dans les trois cantons du sud de la Drôme et de l’Enclave des Papes.

Tout d’abord, le marché de Richerenches recevait les Amoureux du goût. Malgré la concurrence des autres manifestations, le public a répondu présent, pour le plus grand plaisir des organisateurs. 250 omelettes se sont vendues, très parfumées, car les truffes sont actuellement de qualité irréprochable.

Sur le marché, 900 kg de truffes environ se sont échangés à des prix fluctuants entre 300 et 350 €/kg en moyenne. Les conserveurs semblent avoir atteint leurs objectifs en termes de stock et seul le marché du frais absorbe actuellement les apports. Cette situation devrait se poursuivre dans les prochaines semaines.

Sur Grignan ensuite, se tenait samedi les rencontres du livre, de la truffe et du vin. Après une inauguration partagée avec les élus locaux et le vice président du sénat Didier Guillaume, cette journée a connue une belle affluence et les conférences de l’après-midi ont fait salle comble. Jean-Luc Barnabé puis les chefs étoilés de Grignan ont bien voulu partager leurs savoir faire, pour le plus grand plaisir de l’auditoire.

Intro

Didier Guillaume, 1er vice président du Sénat, Jean et Dominique Besson respectivement sénateur de la Drôme et président de l’Office de Tourisme du Pays de Grignan, Bruno Durieux, ancien ministre et maire de Grignan.

A Saint Paul Trois Châteaux enfin, l’Omelette à la truffe régnait en maître. De vendredi soir à dimanche soir, les poêles n’ont pas refroidies. 2905 préparations ont été servies à la Maison de la truffe et du tricastin, soit 20 % de plus que les années précédentes. Record battu largement.

Jean-Luc Audrey et Didier

Intervention de Didier Chabert assisté par Audrey Chapuis et  Jean-Luc Barnabé (ancien restaurateur étoilé au guide Michelin à Auxerre et spécialiste culinaire de l’Uncinatum)

A noter les conférences tenues par MM Savignac Jean-Charles, président e la fédération Française des Trufficulteurs, sur le poids économique de la filière truffe et Henri Musso, sur la gastronomie autour des truffes, qui ont connue toutes deux, une belle affluence.

March

La photo Marché vu d’en haut montre l’affluence au petit marché de St Paul.

Le marché de détail de la Place de l’Esplan lui aussi battait des records d’affluence. Les truffes se sont échangées à 750 €/kg pour la qualité extra, 550 €/kg pour la 2ème catégorie et 350 €/kg pour la brumale. Public nombreux, excellente qualité, beau temps.

 

 

 

 

 

Carpentras, Richerenches, Die, les marchés

Carpentras

Le dernier marché du mois a connu une légère progression des apports estimée à 320 kg. Les prix subissent un très imperceptible tassement et la moyenne des transactions se fait aux environs de 430-440 €.

Richerenches

Nous sommes au premier marché de février et le soleil daigne modestement marquer cet évènement. Ce sera l’un des plus gros marchés de l’année avec des apports avoisinants les 1200-1300 kg. Là encore, les prix restes stables ou même en très léger retrait, compris entre 400 et 450 €/kg. La moyenne est estimée à 420 €.

Les truffes sont maintenant d’excellente qualité, noires et parfumées à souhait.

On compte environ 10 % de brumales, elles aussi très parfumées et se vendant entre 100 et 110 €/kg.

Beaucoup de monde sur ce marché qui attire toujours autant de touristes. 370 omelettes ont été servies, ce qui place ce samedi dans la très bonne moyenne.

Die

La saison se poursuit avec des apports de très bonne qualité maintenant. Les truffes gelées ont disparu des paniers et les lots de mélanos s’échangent entre 350 et 450 €/kg. Pour une année de démarrage,  le courtier savoure son initiative, pour le plus grand plaisir des petits apporteurs locaux.

Courtier

(Photo : le courtier échevelé entouré de membres du bureau du syndicat)

 

 

(Photo : le courtier échevelé entouré de membres du bureau du syndicat)

Richerenches 25 Janvier 2014

Marché de Richerenches du samedi 25 janvier 2014

Bon marché avec une affluence nombreuse.

1 000 kg de truffes se sont échangés au prix moyen de 400-450 €/kg.

Quelques jolis lots ont dépassé les 500 €.La qualité est maintenant acquise : les truffes sont noires et très parfumées. Il n’y a pratiquement plus de gelées ou de blanches. Les brumales se sont vendues aux environs de 100 €/kg et elles ont représenté moins de 10 % des apports. Leur qualité est aussi irréprochable. Beaucoup de visiteurs ce samedi. Plus de 250 omelettes ont d’ailleurs été vendues.

Marchés du 17 au 19 Janvier

3 ème marché aux truffes de Brégnier-Cordon pour particulier du 18 janvier 2014

Le marché de détail a débuté à 10 h avec 3.3 kg de truffes noires préalablement contrôlées par le syndicat. Tout a été vendu en ¼ d’heure, au grand désespoir des retardataires. Truffes de belle qualité, vendues au prix de 950 €/kg pour la qualité extra, 820 €/kg pour le 1èr choix, 620 €/kg pour le deuxième choix et 370 €/kg pour les brisures. 8 vendeurs étaient présents.

Public nombreux et ambiance bugiste assurée (très conviviale).

Marché professionnel de Carpentras du vendredi 17 janvier 2014.

300 kg environ se sont vendus à un prix moyen de 400 €/kg (de 300 à 450 €). Apporteurs en nombre croissant.

Marché professionnel de Richerenches du samedi 18 janvier 2014

Les dieux de la truffe étaient avec les organisateurs de ce marché qui était couplé avec la traditionnelle  messe des truffes.

Le marché professionnel était donc noir de monde, malgré un temps menaçant qui a bien voulu attendre l’après-midi pour laisser tomber ses nuées. 700 kg se sont échangés au prix moyen de 400 €/kg, avec une fourchette comprise entre 350 € et 450 €. Quelques rares lots sont partis à 500 € voire plus. La qualité est bonne, les brumales représentent environ 15 % des apports pour des prix compris entre 100 et 120 €.
La messe des truffes a connu son habituel succès. L’église était bien sur trop petite pour accueillir les fidèles venus très nombreux. Une retransmission avait d’ailleurs lieu dans une salle voisine afin que tous puissent suivre. La quête en espèce a rapporté 1720 € et 4.2 kg de belles mélanos ont été offertes. Elles se sont aisément vendues pour un total de 3 055 €, avec une mise à prix à 600 € et un prix moyen d’adjudication à environ 700 €.

21ème fête de la truffe d’Uzès pour particulier du dimanche 19 janvier 2014.

Cette manifestation s’est déroulée sous un ciel menaçant, mais la matinée au moins a épargné les visiteurs. Ce marché ne reçoit que de la Truffe noire. 130 kg étaient apportés et soumis au contrôle des organisateurs. 120 kg correspondaient aux critères de qualité exigés (truffes de qualité extra et premier choix seulement, brossées à sec ou lavées, toutes canifées).  36 exposants avaient répondu présents. Le premier choix est parti à un prix moyen de 700 € alors que la qualité extra s’est négociée aux environs de 1 000 €/kg. 100 kg sont partis et c’est la pluie abondante pendant l’après-midi qui a clôturée cette manifestation.

 

Marchés du 23 Décembre

 

ORGON se prépare pour un long voyage et voici donc sa dernière contribution.

Rassures toi cher lecteur ta rubrique préférée continue et d’autres contributeurs sont prêts pour reprendre le flambeau.

 Nous en profitons pour remercier Orgon de sa présence aux divers marchés, de ses écrits toujours pertinents, de ses coups de « Gueule » et de sa recherche perpétuelle de qualité et d’honnêteté dans la pratique trufficole.

Nous garderons un excellent souvenir de ces quelques années de collaboration et l’assurons de toute notre amitié.

Orgon Bonne Route et au plaisir de te retrouver.

 La rédaction

 

Ce 23 décembre à Richerenches,

 Le prix des truffes se situait entre 250 et 300 € du kilogramme.

La quantité apportée était de l'ordre de 500 kilogrammes, avec toujours de la truffe blanche immature au prix de 150€/kilogramme.

A noter  la présence sur le marché de certains pépiniéristes.

 

Pour le reste, c'est l'effet  « tenaille » qui joue à plein.

Urbani le roi Italien de la truffe à exporté des truffes magnifiques, rondes, mûres et qui sentaient à ravir à 550 € du kilogramme.

Et les Espagnols ont vendu cette semaine des truffes de qualité médiocre à des transformeurs français à 170 €/ kilo.

Je crois que le "pincé " (et la tenaille ça fait mal), c'est le trufficulteur français.

 Bonnes Fêtes, mangez vos truffes et pensez à l'an qui vient.

 

ORGON (le Tartuffe de Molière)

Richerenches 21 et St Donat de l'Herbasse 22 Décembre

Marché de Richerenches le 21 Décembre 2013

La truffe ça eût payé dans des temps meilleurs.... Grise mine au deuxième Marché Européen de la truffe en gros. Le premier marché était encore Teruel avec 2,6 tonnes alors que Carpentras et Richerenches ne totalisaient qu'à peine 1 tonne . Eh oui ! En Espagne à Sarrion on sait produire de la truffe et la vendre moins cher qu'à Richerenches. On sait aussi faire crédit, tandis que les courtiers n'étaient pas franchement aux achats ce samedi à Richerenches, les banquiers ayant du mal à les sortir.

Pour les prix, et je l'avais souligné la semaine dernière, il fallait aller au marché avec des lots bien brossés et canifés, les blanches d'un côté à 150€ ( les fermes ) et 50€ l(es molles). Il fallait aussi arriver tôt parcequ'entre 10 et 11heures, les mi-grises, mi-noires se sont vendues à 400€ et puis d'un seul coup 300€. On dirait dans l'argot du coin, qu'ils avaient leur taf....

Plantain de Puyméras, les achète toutes canifées, et comme dans un damier , les blanches d'un côté et les noires de l'autre. C'est un signe de qualité, car l'emploi n'est pas le même.

Les restaurateurs font grise mine. Au lieu de profiter de cuisiner de la bonne truffe pas chère, ils se couvrent en disant que la presse annonce tous les jours que la truffe n'est pas mûre ni bonne, ce qui fait qu'ils ne montent pas dans le train, et quand on reste sur un quai, cela peut durer.

En fait nous n'avons rien compris. Ce matin à la radio, il y avait un tiers des français qui étaient parti pour les Alpes faire du ski, donc, il y a encore un peu d'argent chez un tiers des français, et il faut leur faire manger de la truffe en station de sports d'hiver.

Les Italiens viennent de terminer une campagne magnifique dans tous les sens, de Truffe blanche d'Alba ( Tuber Magnatum ). Elle était toute la saison belle et pas chère ce qui veut dire entre 1.500 et 1.800 € du kilo. ( au lieu de 3000€ et plus les autres années ).

A Saint-Donat sur l'Herbasse, aujourd'hui Dimanche 22 décembre, marché aux volailles et aux truffes .

Le résultat des courses est frappant.... 10 kilos de truffes ont été négociés pour

" fourrer " les dindes. Mais le prix des truffes était aussi surprenant, car les extras étaient à 900 € tandis que les premiers choix étaient à 500€ soit pas moins de 400 euros d'écart sur la qualité. Quand on voit par le trou de la lorgnette que les truffes n'ont pas été trop contrôlées à la qualité, ça fait mal au portefeuille , non ?

Continuez comme cela et profitez en bien les gars, car l'attitude du consommateur changera aussi vite que le temps des cerises, et demain on consommera des truffes Espagnoles, meilleures et pas chères.

Au fait Mardi soir, assurez vous bien que le petit Jésus sera dans la crèche, car on pourrait bien avoir besoin de lui en début d'année.

Passez quand même de bonnes Fêtes en famille et à la semaine prochaine

ORGON ( Le Tartuffe de Molière )

Richerenches Marché de Noël 14 Décembre

Marché du 14 Décembre , on solde tout pour Noël à 50%  !

Le marché de l'année à Richerenches, celui qui se situe entre 10 et 15 jours avant les Fêtes de fin d'année a entamé les soldes à 50% .

Ma prévision la semaine dernière sur le prix à venir était exactement dans la cible. 500 € pour la truffe noire bien mûre, la palme d'or a été remportée par la Drôme des collines. Les 3 courtiers qui sévissent directement sur place ont payé même jusqu'à près de 600€ une très belle marchandise un peu en avance de maturité pour la saison. Bravo ! je ne vous dis pas la déception des trufficulteurs de cette Drôme du nord qui étaient descendus à Richerenches pour vendre leurs tubercules des sables..... Ils ont perdu entre 150 et 200 € du kilo sans compter le prix de l'essence et du péage. Je dis des sables, parceque l'année trop pluvieuse semble avoir réussie aux truffe de sables ( terrains drainants ), ce qui n'est pas le cas sur Grignan ou Taulignan ou la marchandise reste blanche , grise et de qualité plus que douteuse. En ouvrant certains sacs , j'ai senti de la truffe pourrie ( le frigo a fonctionné à plein ). Une trufficultrice est venue voir son courtier des Cévennes avec trois lots bien différenciés. les grises noires sauvages, les morceaux à part, et les blanches. L'ensemble bien brossé propre et bien trié a eu le meilleur effet pour le courtier qui en confiance a payé un prix différencié selon la qualité, mais correct.

L'année où il y a des truffes, et donc un grand choix, c'est la qualité qui prime. Le courtier qui passe chez les bons producteurs a tout gagné sur ce marché. Par anticipation il a payé un peu plus cher, mais s'est offert le luxe de trier et d'acheter le haut du panier.

Ce marché de Richerenches aura ramassé toutes les truffes soit plus d'une tonne et les conserveurs auront fait le plein de truffes pas chères sur la même moyenne que la semaine dernière à 50€ près, soit 350-400€. Attention amis trufficulteurs , de la truffe blanche payée jusqu'à 300€ c'est très bien payé. Le trop de pluie cette année sur Grignan et Taulignan n'a pas réussi tout au moins pour l'instant aux trufficulteurs qui ont des sols limoneux ou argilo-calcaires, les bonnes truffes hors gel seront au rendez-vous en Janvier avec 3 semaines de retard se vendront au prix maximum de 250€  du kilo . Année grandiose pour les transformeurs qui font faire de la boite 5/1 pour reconstituer les stocks et du jus de truffe à gogo pour les sauces et les purées de patates.

En toile de fond, URBANI qui fait la pluie et le beau temps sur la truffe a acheté cette semaine en Italie, le tout venant à 120€ du kilo .... Il faut savoir qu'il ne baisse jamais, mais que la remontée sera faible. Les Espagnols sont dans les choux ! La qualité n'est pas au rendez-vous et il y avait encore 2,5 tonnes de truffes cette semaine à Sarrion ( Teruel )

Il se peut que la belle truffe de Février ne dépasse pas 250€ du kilo en 2014. Sans faiblesse ni hyprocrisie, c'est une bonne année pour le consommateur. Si les restaurateurs sont sérieux, ils maintiendront la truffe à la carte à des prix et des menus truffes à 50€ . Quelle aubaine pour les clients !

Un Noël de crise, c'est bien manger, bien boire, et bien digérer, pour bien dormir, car il y aura des jours meilleurs. Trufficulteurs vendez en direct à vos clients de la truffe magnifique à 500€/kilo ils reviendront l'année prochaine vous dire leur satisfaction . 15 grammes par personne  dans une omelette pour 7,5€, il est vrai que les oeufs sont chers .... A samedi  prochain .

ORGON ( le Tartuffe de Molière )

Marché du 30 Novembre à Richerenches

Trois en un

Ce sont les 3 marchés de Richerenches et de Carpentras depuis l'ouverture. Cette année Orgon a préféré découvrir la truffe de Bourgogne en Champagne qui a au moins le mérite  d'être mûre... Trois marchés, cela veut dire environ 2 tonnes de truffes immatures vendues aux conserveurs qui font le plein de brisures. Comme une femme d'un certain âge au réveil, il faudra la maquiller afin qu'elle présente un peu mieux ! Les achats se sont vite arrêtés hier car un transformeur de Puymeras s'était fait livrer 500 kilos d'Espagne moins chère et plus belle que la truffe de chez nous.Oui, je confirme plus noire, plus mature que nos truffes de la Drôme Provençale. Le qualificatif de " truffé à 3% " sera bien employé dans les mois à venir...

Hier soir le marché de Teruel a du collecter pas moins de 3 tonnes de truffes alors que nos marchés étaient respectivement de 250 à 300 kilos pour Carpentras ( ce qui est plus que jamais à pareille époque ) et 500 kilos à Richerenches. Une trufficultrice de Grignan voulait vendre son lot ( blanc ) à 250€ du kilo et elle a bien été déçue d'avoir une proposition à 180€. Eh oui, l'argent est devenu cher avec la politique anxiogène d'un gouvernement qui dope l'économie d'un chomage en régression....

Cette année le prix de la truffe sera  tout autant en régression, car il y aura plus de carpophores sur les étales que le consommateur devenu prudent pourra en acheter. On pourra selon la loi intangible de l'offre et de la demande avoir des truffes mûres en Janvier à un prix raisonnable. Ce sera l'année des conserveurs pour reconstituer les stocks de boites 5/1 et faire du jus de truffe.

Les quelques rares truffes bien noires de la Drôme des collines ont été payées jusqu'à 400 €, car le Périgord n'achète que du noir de noir; mais ces lots de truffes des sables qui ne sentent guère en début de saison peuvent satisfaire par leur rondeur, des restaurateurs exigeants. Celui de Visan qui me disait ne pas avoir de truffes en ce moment avait récolté au moins 30 kilos dans la semaine ( il aurait trop plu ), a laisser prélever par un acheteur Italien bien connu les plus belles truffes et le reste aura été apporté au marché hier matin chez un courtier qui travaille pour un conserveur Niçois. Ca c'est du business, les plus belles truffes échappent au marché qui ne trouve que des lots dépareillés.

Patience, c'est la conclusion et le maître mot, car pour qu'il y ait des vendeurs, il faut des acheteurs . La truffe Chinoise  ( Tuber Indicum ),prend le devant de la scène ,arrivée  mûre à Rungis à 70€ du kilo.

A samedi prochain

Orgon ( le tartuffe de Molière )