Hommage à Jean DEMERSON

Uzès : le monde du diamant noir perd un découvreur passionné

demerson.pdf

Jean demerson et son miscroscope 1261891 667x333

Jean Demerson s'est éteint à l'âge 89 ans, laissant le monde de la truffe orphelin de l'un de ses plus éminents spécialistes.

Diplômé de l'école supérieure physique et chimie industrielles de Paris, formé professionnellement à la recherche et à l'innovation, Jean Demerson  obtint un brevet de mycologue de la société lorraine de mycologie à Nancy, en 1984, avant de venir à Uzès, en 1989. Dans les environs de la maison des Micocouliers, qu'il habitait avec Monique, son épouse,  le seul champignon qu'il pouvait trouver était cette énigmatique truffe que ses voisins, la famille Tournayre, s'attachaient à débusquer dans des truffières naturelles. Jean s'attacha à peaufiner les statistiques peu connues à l'époque, il se rapprocha du syndicat des producteurs de truffes  où il ne trouva pas de réponses aux nombreuses questions qu'il se posait mais où il fut rapidement apprécié.

On ne savait pas encore comment ce champignon vit, se nourrit, se reproduit... Il se mit à chercher, à affronter l'obscurantisme du sol d’accueil, à cerner l'évolution de filaments microscopiques, à suivre les conditions atmosphériques. Et il publia en 1994 son premier article ''arbres truffiers célibataires'' où il engageait déjà une discussion sur le sexe des sporanges, la vie sexuelle des champignons, la multiplication végétative du mycélium, les incompatibilités sexuelles, les aléas de la production.

Jean Demerson ne s'attachait pas à établir une monographie de la truffe, mais à mener une recherche scientifique  lui permettant de proposer quelques hypothèses originales aux nombreuses questions que l'on se pose sur la vie clandestine du champignon Tuber melanosporum. Pour cela, il a dû souvent faire preuve d'imagination et de créativité. Il fit part avec Monique de cette recherche en 2015, dans un livre paru aux éditions de la Fénestrelle ''La truffe, la trufficulture de 1989 à 2015''.

Formé professionnellement à la recherche et à l'innovation, Jean Demerson  a eu une approche nouvelle des problèmes de la trufficulture. Conseiller scientifique auprès de la Fédération régionale des syndicats des trufficulteurs du Languedoc-Roussillon, il rêvait de connaître les mystères de la vie souterraine de la truffe. Pour ses nombreux travaux, il a reçu la médaille de la chambre d'agriculture du Gard en 1997 et est officier de l'Ordre du Mérite agricole depuis 2004. En 2006, il partageait avec son épouse la médaille de la Ville d'Uzès.