Présentation des trufficulteurs Auvergnats

Région Auvergne

 

L’association des planteurs et producteurs de truffes de la Région Auvergne a été créée en 1992 à l’initiative de Gérard CHEVALIER, ingénieur en chef chargé de la truffe à l’INRA.

Elle regroupe actuellement 35 adhérents sur une cinquantaine de plantations dans les départements du Puy-de-Dôme, de l’Allier, du Cantal et de la Haute-Loire. Les surfaces plantées en truffe de Bourgogne représentent 22ha.

En 2014, la quantité de tuber Uncinatum récoltée a été de 150kg, malheureusement les deux dernières saisons ont été catastrophiques à cause de la sécheresse sévère durant l’été.

Aujourd’hui les surfaces truffières connaissent une évolution positive, grâce à quelques passionnés et la production devrait augmenter si la météo reste clémente.

Auvergne

Les atouts et les faiblesses de la truffe en Auvergne :

_Il existe beaucoup de terrains adaptés à la trufficulture malheureusement peu d’agriculteurs plantent bien qu’ils possèdent le foncier.

_les professionnels de la restauration sont demandeurs et souhaitent faire la promotion de ce produit noble et local.

Faute de quantité suffisante, le marché de la truffe de Montpeyroux (63) a été annulé en 2015 et 2016.

Les acteurs locaux et les futurs planteurs sont demandeurs de conseils techniques et par exemple d’expérimentations en matière d’irrigation. La filière n’est pas suffisante pour apporter cet appui technique, faute de technicien et de plantation expérimentale.

Seulement deux trufficulteurs disposent de moyens d’irrigation et font des essais pour pérenniser leur production.

En 2010, une subvention via le conseil général a été obtenue pour soutenir l’effort de plantation.

Depuis aucune autre aide n'a été affectée à la trufficulture en Auvergne.

Le potentiel existe pour la trufficulture, et son développement passera par une structuration de la filière et des moyens pour la faire vivre.

Les premiers résultats de production significative et pérenne seront le moteur indispensable pour faire adhérer les agriculteurs en Auvergne.