Présentation de la Fédération Auvergne Rhône-Alpes des trufficulteurs, FARAT

 

Presentation de la federation auvergne

Présentation de la fédération Auvergne-Rhône-Alpes des Trufficulteurs (FARAT) 
 
 En novembre 2016, les régions Auvergne et Rhône-Alpes des trufficulteurs se sont unies en créant la FARAT. 
 Une nouvelle équipe et un nouveau bureau ont vu le jour pour représenter au mieux cette nouvelle grande région trufficole. 
 Le jour de l’assemblée générale constitutive, lors d’un tour de table des présidents des différents syndicats ‘départementaux’, trois objectifs prioritaires ont été définis pour cette nouvelle structure. 
 Le développement des plantations pour soutenir nos capacités de production avec un accompagnement technique sur 10 à 15 ans. Ce suivi est nécessaire pour éviter que des hectares soient plantés et ensuite abandonnés. 
 Le soutien à l’expérimentation et aux techniques culturales : c’est la priorité qui peut avoir des effets immédiats sur la production. En particulier, une meilleure gestion de l’arrosage en fonction des besoins des truffes (mélanosporum et uncinatum). 
 Enfin la communication autour des truffes doit être entretenue sous les aspects : culturel, gastronomique et touristique. Le principe est de soutenir les syndicats pour développer des partenariats avec les offices de tourisme, avec les producteurs de produits locaux, les vignerons, les restaurateurs et offrir des prestations complémentaires pour le développement touristique. 
 Tous ces objectifs concernent les truffes des différentes espèces que l’on trouve naturellement ou grâce à la trufficulture en Auvergne-Rhône-Alpes. 
 Il existe bien sur  d’autres domaines d’importances autour de notre passion : la protection des plantations contre les dégâts des animaux et plus particulièrement des sangliers. Mais aussi, la sécurité des truffières et des trufficulteurs n’est pas à oublier. 
 Sur le large périmètre de la FARAT, il parait aussi intéressant d’évoquer la qualité des truffes dans le cadre d’une charte ? ou d’un label ? 
 La recherche de financement sera la clef indispensable pour se structurer et ainsi, se développer. 
 Les départements n’ont plus la possibilité de nous aider financièrement sans en amont une aide régionale (loi NOTRE) et la FARAT doit être l’interlocuteur représentant l’ensemble des trufficulteurs adhérents à nos syndicats. 
  
Composition du bureau : 
Président : Didier ROCHE, délégué du syndicat des trufficulteurs d’Ardèche  
1er Vice Président : Patrick PERON, Président de l’Association d’Auvergne, 
2ème Vice Président : Bernard DUC MAUGE, délégué du syndicat de la truffe noire du Tricastin-Pays de Grignan-Enclave des papes  
Secrétaire : Martine RIFFARD-VOILQUE, déléguée du syndicat des trufficulteurs d’Ardèche et secrétaire de son conseil d’administration,  
Secrétaire adjoint : Sébastien BERTHET, délégué du syndicat des trufficulteurs du Bugey, et secrétaire de son conseil d’administration,  
Trésorier : Eric SOLIER, Président du syndicat de la truffe noire du Tricastin-Pays de Grignan-Enclave des papes .